Sans banque

février 2024

  • article

Sans banque

février 2024

Les deux derniers éditos laissaient en suspens la question du pourquoi, et ce n’est pas encore dans celui-ci qu’on clora le sujet. L’actualité brûlante de la vie de l'association nous amène à aborder un autre aspect d’un lieu pour respirer : sa


GOUVERNANCE


Pour s’occuper d’un projet comme celui-là, nous avons calculé qu'il fallait au minimum 1,7 plein temps. Il y a eu des moments difficiles, où nous étions peu nombreux, et ça a représenté beaucoup de travail pour celleux qui œuvraient. Aujourd'hui, la dynamique est lancée, il y a une belle équipe de personnes investies. Et ce qu’il y a de fantastique, c’est que tous ces gens, qui ne se ressemblent pas, cherchent et trouvent les modalités pour travailler ensemble, aucunement dans leur intérêt personnel, mais pour un projet auquel ielles croient.


Toutes ces personnes s’associent sans but lucratif. Ça se traduit dans les faits par une forme juridique, et donc les personnes morales qui en résultent. Celles-ci (dans ce cas l’association “loi de 1901”) sont définies par leurs statuts, qui représentent le contrat associatif auquel adhèrent les membres. Ceux d’un lieu pour respirer ont été mûrement réfléchis à partir d’un modèle proposé par un juriste au Conseil d'État. Les instances de gouvernance peuvent avoir des formes diverses, au gré des besoins. Pour ce qui est du bureau, qui est fait des personnes déléguées par le conseil d'administration pour gérer les affaires courantes et représenter l’association, ce qui est dit par la loi est qu’il doit être composé d’au moins deux personnes (comme une association d'ailleurs), qui traditionnellement se répartissent les rôles de président·e, trésorier·e et secrétaire. Mais personne n’a jamais dit qu’il était obligatoire d’y avoir des fonctions déterminées.


Lors de la rédaction des statuts, nous avons opté pour un “bureau collégial”. Tous les membres du bureau assument solidairement toutes les fonctions (président·e, trésorier·e, secrétaire). Cela a des avantages (personne ne peut se targuer d’une fonction donnée et se débarrasser ainsi de ce qui ne lui semble pas dévolu) et des inconvénients (parfois, s’il y a trop de monde au bureau, cela dilue les responsabilités - “si je ne suis pas là, un·e autre s’en occupera”), mais on a réussi à trouver un fonctionnement équilibré. En tous cas on s’est dit que d’”assumer solidairement”, ça nous allait bien. Et on a vraiment la sensation de former une équipe - ouverte !


On a donc fait toutes les démarches de création de l’association, et, entre autres, on a ouvert un compte en banque. Il nous a semblé naturel de choisir une banque mutualiste, qui porte un intérêt tout particulier aux associations au point d'avoir un site de ressources dédié, et qui revendique dans sa communication d'être la première banque des associations : le Crédit Mutuel. On va à l’agence de la Porte des Lilas, on y ouvre un compte. un lieu pour respirer est un client sans histoire, on ne fait jamais aucune demande, sauf là, dernièrement, quand on veut ajouter un mandataire. On prend rendez vous, Jérôme et Morgane y vont, sont reçu·e·s par le directeur, qui demande qui est le président, et là… patatras. Après discussion, il ressort que ce monsieur ne veut pas d'associations à bureau collégial, que c'est techniquement un problème, qu’il n’a pas les bonnes cases à cocher dans son logiciel, et, pour conclure, que les banques sont parmi les rares commerces qui peuvent choisir leurs clients, alors, c’est décidé,


ON NOUS CLÔTURE NOTRE COMPTE !


(On en a eu confirmation par lettre recommandée jeudi, sans justification aucune.)


Lorsqu’on on lui a demandé si c’est parce que la forme était différente de ce dont il avait l’habitude, il a acquiescé. Alors on lui a demandé si une personne différente de ce dont il avait l’habitude, par exemple handicapée, serait refusée dans son agence, et il s’est écrié que non, ce serait de la discrimination. Et pourtant, de là, il apparaît qu’


IL EXISTE AUSSI UNE DISCRIMINATION ENTRE PERSONNES MORALES.


Mais une réflexion philosophique sur ce thème pourtant passionnant n’intéressait visiblement pas ce monsieur, et nous sommes aujourd’hui à la recherche d’une solution. Ça ne veut pas dire que nous laissons tomber : les prochains épisodes seront racontés au fur et à mesure. À suivre donc, et, en attendant, une abondante documentation sur les instances collégiales est disponible sur l’Associathèque, précieux site de ressources associatives proposé par… le Crédit Mutuel. À consulter ici, c’est plein d’enseignements, monsieur le directeur !


Pablo et le conseil d'administration d'un leu pour respirer

{"item_0":{"type":"breadcrump","param_selector":"#view-params","online":1,"paddingTop":"0","paddingBottom":"0","paddingLeft":"0","paddingRight":"0","backgroundColor":"transparent","sectionColor":"transparent"},"item_1":{"type":"h1","param_selector":"#view-params","online":1,"paddingTop":"0","paddingBottom":"0","paddingLeft":"0","paddingRight":"0","backgroundColor":"transparent","sectionColor":"transparent"},"item_2":{"type":"text","value":"\u003Cp\u003ELes deux derniers \u00e9ditos laissaient en suspens la question du \u003Cem\u003Epourquoi\u003C\/em\u003E, et ce n\u2019est pas encore dans celui-ci qu\u2019on clora le sujet. L\u2019actualit\u00e9 br\u00fblante de la vie de l'association nous am\u00e8ne \u00e0 aborder un autre aspect d\u2019\u003Cem\u003Eun lieu pour respirer \u003C\/em\u003E: sa\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp style=\u0022text-align: center;\u0022\u003E\u003Cstrong style=\u0022font-size: 18px;\u0022\u003EGOUVERNANCE\u003C\/strong\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour s\u2019occuper d\u2019un projet comme celui-l\u00e0, nous avons calcul\u00e9 qu'il fallait au minimum 1,7 plein temps. Il y a eu des moments difficiles, o\u00f9 nous \u00e9tions peu nombreux, et \u00e7a a repr\u00e9sent\u00e9 beaucoup de travail pour celleux qui \u0153uvraient. Aujourd'hui, la dynamique est lanc\u00e9e, il y a une belle \u00e9quipe de personnes investies. Et ce qu\u2019il y a de fantastique, c\u2019est que tous ces gens, qui ne se ressemblent pas, cherchent et trouvent les modalit\u00e9s pour travailler ensemble, aucunement dans leur int\u00e9r\u00eat personnel, mais pour un projet auquel ielles croient.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutes ces personnes s\u2019associent sans but lucratif. \u00c7a se traduit dans les faits par une forme juridique, et donc les personnes morales qui en r\u00e9sultent. Celles-ci (dans ce cas l\u2019association \u201cloi de 1901\u201d) sont d\u00e9finies par leurs statuts, qui repr\u00e9sentent le contrat associatif auquel adh\u00e8rent les membres. Ceux d\u2019\u003Cem\u003Eun lieu pour respirer\u003C\/em\u003E ont \u00e9t\u00e9 m\u00fbrement r\u00e9fl\u00e9chis \u00e0 partir d\u2019un mod\u00e8le propos\u00e9 par un juriste au Conseil d'\u00c9tat. Les instances de gouvernance peuvent avoir des formes diverses, au gr\u00e9 des besoins. Pour ce qui est du bureau, qui est fait des personnes d\u00e9l\u00e9gu\u00e9es par le conseil d'administration pour g\u00e9rer les affaires courantes et repr\u00e9senter l\u2019association, ce qui est dit par la loi est qu\u2019il doit \u00eatre compos\u00e9 d\u2019au moins deux personnes (comme une association d'ailleurs), qui \u003Cem\u003Etraditionnellement\u003C\/em\u003E se r\u00e9partissent les r\u00f4les de pr\u00e9sident\u00b7e, tr\u00e9sorier\u00b7e et secr\u00e9taire. Mais personne n\u2019a jamais dit qu\u2019il \u00e9tait obligatoire d\u2019y avoir des fonctions d\u00e9termin\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors de la r\u00e9daction des statuts, nous avons opt\u00e9 pour un \u201cbureau coll\u00e9gial\u201d. Tous les membres du bureau assument solidairement toutes les fonctions (pr\u00e9sident\u00b7e, tr\u00e9sorier\u00b7e, secr\u00e9taire). Cela a des avantages (personne ne peut se targuer d\u2019une fonction donn\u00e9e et se d\u00e9barrasser ainsi de ce qui ne lui semble pas d\u00e9volu) et des inconv\u00e9nients (parfois, s\u2019il y a trop de monde au bureau, cela dilue les responsabilit\u00e9s - \u201csi je ne suis pas l\u00e0, un\u00b7e autre s\u2019en occupera\u201d), mais on a r\u00e9ussi \u00e0 trouver un fonctionnement \u00e9quilibr\u00e9. En tous cas on s\u2019est dit que d\u2019\u201dassumer solidairement\u201d, \u00e7a nous allait bien. Et on a vraiment la sensation de former une \u00e9quipe - ouverte !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn a donc fait toutes les d\u00e9marches de cr\u00e9ation de l\u2019association, et, entre autres, on a ouvert un compte en banque. Il nous a sembl\u00e9 naturel de choisir une banque mutualiste, qui porte un int\u00e9r\u00eat tout particulier aux associations au point d'avoir un site de ressources d\u00e9di\u00e9, et qui revendique dans sa communication d'\u00eatre la premi\u00e8re banque des associations : le Cr\u00e9dit Mutuel. On va \u00e0 l\u2019agence de la Porte des Lilas, on y ouvre un compte. \u003Cem\u003Eun lieu pour respirer\u003C\/em\u003E est un client sans histoire, on ne fait jamais aucune demande, sauf l\u00e0, derni\u00e8rement, quand on veut ajouter un mandataire. On prend rendez vous, J\u00e9r\u00f4me et Morgane y vont, sont re\u00e7u\u00b7e\u00b7s par le directeur, qui demande qui est le pr\u00e9sident, et l\u00e0\u2026 patatras. Apr\u00e8s discussion, il ressort que ce monsieur ne veut pas d'associations \u00e0 bureau coll\u00e9gial, que c'est techniquement un probl\u00e8me, qu\u2019il n\u2019a pas les bonnes cases \u00e0 cocher dans son logiciel, et, pour conclure, que les banques sont parmi les rares commerces qui peuvent choisir leurs clients, alors, c\u2019est d\u00e9cid\u00e9,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp style=\u0022text-align: center;\u0022\u003E\u003Cstrong style=\u0022font-size: 18px;\u0022\u003EON NOUS CL\u00d4TURE NOTRE COMPTE !\u003C\/strong\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cspan style=\u0022font-size: 14px;\u0022\u003E(On en a eu confirmation par lettre recommand\u00e9e jeudi, \u003C\/span\u003E\u003Cstrong style=\u0022font-size: 14px;\u0022\u003Esans justification aucune\u003C\/strong\u003E\u003Cspan style=\u0022font-size: 14px;\u0022\u003E.)\u003C\/span\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsqu\u2019on on lui a demand\u00e9 si c\u2019est parce que la forme \u00e9tait diff\u00e9rente de ce dont il avait l\u2019habitude, il a acquiesc\u00e9. Alors on lui a demand\u00e9 si une personne diff\u00e9rente de ce dont il avait l\u2019habitude, par exemple handicap\u00e9e, serait refus\u00e9e dans son agence, et il s\u2019est \u00e9cri\u00e9 que non, ce serait de la discrimination. Et pourtant, de l\u00e0, il appara\u00eet qu\u2019\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp style=\u0022text-align: center;\u0022\u003E\u003Cstrong\u003EIL EXISTE AUSSI UNE DISCRIMINATION ENTRE PERSONNES MORALES.\u003C\/strong\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais une r\u00e9flexion philosophique sur ce th\u00e8me pourtant passionnant n\u2019int\u00e9ressait visiblement pas ce monsieur, et nous sommes aujourd\u2019hui \u00e0 la recherche d\u2019une solution. \u00c7a ne veut pas dire que nous laissons tomber : les prochains \u00e9pisodes seront racont\u00e9s au fur et \u00e0 mesure. \u00c0 suivre donc, et, en attendant, une abondante documentation sur les instances coll\u00e9giales est disponible sur \u003Ca href=\u0022https:\/\/www.associatheque.fr\/fr\/index.html\u0022 target=\u0022_blank\u0022 class=\u0022link--external\u0022 style=\u0022color: rgb(18, 30, 192);\u0022\u003El\u2019\u003Cem\u003EAssociath\u00e8que\u003C\/em\u003E\u003C\/a\u003E, pr\u00e9cieux site de ressources associatives propos\u00e9 par\u2026 le Cr\u00e9dit Mutuel. \u00c0 consulter ici, c\u2019est plein d\u2019enseignements, monsieur le directeur !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbr\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cstrong\u003EPablo et le conseil d'administration d'\u003Cem\u003Eun leu pour respirer\u003C\/em\u003E\u003C\/strong\u003E\u003C\/p\u003E","backgroundColor":"transparent","online":1,"param_selector":"#view-params","paddingTop":"0","paddingBottom":"0","paddingLeft":"0","paddingRight":"0","sectionColor":"transparent","section-id":"","editor":""}}