Christèle Dedebant

Historienne

Christèle Dedebant est historienne, elle a soutenu en 2001 une thèse de doctorat à l’EHESS intitulée Les lumières de Zenâna : figures de proue de la condition féminine au Pakistan dans leur contexte historique. Elle est par ailleurs journaliste à GEO Magazine et GEO Histoire depuis 15 ans. Auteur du Voile et la Bannière, aux Editions du CNRS, 2003, elle est familière de la Guyane et de son histoire : « Je me suis intéressée aux « Annamites » exilés en Guyane à plusieurs titres. Tout d’abord parce qu’une partie de ma famille vit à Cayenne et à Saint‑Laurent‑du‑Maroni. Pour GEO, j’ai eu l’occasion de réaliser de nombreux reportages in situ. Mais c’est à Paris que le destin s’est noué : j’y ai rencontré à l’occasion d’un dîner chez des amis une nièce de Tran Tu Yen, la veille de l’un de mes départs pour un énième reportage sur les orpailleurs illégaux. J’ai été immédiatement captée par cette histoire de colonisation transversale. J’ai rencontré à Cayenne Josette Tran Tu Yen, la fille du déporté politique, et j’ai été happée par le sujet... »


En 2014, Christèle a participé à la préparation du document « C’est la nuit maintenant », avec Muguette, Claudette Tran Tu Yen et Pierre Michelon. Elle rédige actuellement un ouvrage sur la déportation des Indochinois aux bagnes de Guyane (1931-1963) et s’est penchée sur certaines personnalités phare de cette histoire singulière et bien peu documentée.